Pas qu’une affaire de technique.

Quel coeur de métier solliciter pour vous accompagner ou vous encadrer : un Guide, un Cordiste ou un Secouriste ?

Le guidage made in CorDATA

Ce n’est pas un hasard si chaque membre de CorDATA est à la fois guide de montagne ou de spéléologie

Guider signifie transposer et transmettre une compréhension d’un milieu complexe en des moyens ou actions préventives. La part d’humain est ici essentielle dans tous ses dimensions : de l’émotionnel sur-sollicité à la rationalité perturbée par ces milieux ou situations qui nous sortent de notre zone de confort.

La sécurité de chacun n’est pas déléguée à un tiers responsable. Il est des gestes et techniques purement individuels. Il peut être mis en place toute sorte de moyens d’assurance redondant et de protection passive, il n’en reste pas moins qu’à un moment, chacun reste le seul maître de ces gestes et donc de ces erreurs. Au guide de correctement former celui qu’il encadre pour lui transmettre les clés de sa propre sécurité.

Sécurité rime avec pédagogie. Si la délivrance des consignes de sécurité doivent être claires et précises, la transmission, l’ordonnance et la structuration de celles ci se font au moyen d’enseigmements adaptés à la personne encadrée. Par la suite, il n’est jamais inutile de vérifier la compréhension et l’interprétation de ces consignes. Cet ensemble correspond à notre cœur de métier. Ceux sont les outils et méthode de travail pédagogique des guides.

Pour ces raisons, les guides de montagne et de spéléologie sont légalement les seuls professionnels aptes à encadrer et assurer la responsabilité de personnes non formées à la progression dans des milieux naturels difficiles d’accès.

Nous ne sommes pas une société de travaux sur corde. Nous ne travaillerons pas sur corde mais avec des cordes. Dans le but d’assurer une vision complète, nous avons eu la volonté de renforcer les compétences techniques du guide par celles du cordiste sur les points de législation du code du travail ou pour des EPI spécifiques. À l’inverse, si un cordiste peut encadrer le travail d’un autre cordiste certifié, il n’est pas formé à sécuriser et prendre en main des néophytes. Cette compétence ne fait pas partie de l’expertise du cordiste.

Et secouristes haute montagne ou spéléologie en plus.


À la fois sauveteurs en milieu extrême et techniciens professionnels, nous couvrons largement vos interventions. Nous croisons ici des acquis de terrain et un savoir issus de qualifications de secourisme (SST, Médecin des secours en Haute Montagne et Secouristes spéléologique) adaptés aux missions en terrain d’accès difficile souvent éloignés des moyens de secours conventionnels.